Go to main content
3

Sens dessus dessous 2 (Inside Out 2)

É.-U. 2024. Film d'animation de Kelsey Mann . À la puberté, de nouvelles émotions s'entrechoquent dans le cerveau d'une fille de San Francisco, qui rêve d'être admise dans l'équipe de hockey de son école. Second volet réussi, dans l'esprit et la manière de l'original. Récit d'apprentissage brillant, haletant et touchant. Grande maîtrise formelle. Performances vocales expressives et énergiques. (sortie en salle: 14 juin 2024)

Général
3

Sens dessus dessous 2 (Inside Out 2)

Général Général

É.-U. 2024. Film d'animation de Kelsey Mann .

À la puberté, de nouvelles émotions s'entrechoquent dans le cerveau d'une fille de San Francisco, qui rêve d'être admise dans l'équipe de hockey de son école. Second volet réussi, dans l'esprit et la manière de l'original. Récit d'apprentissage brillant, haletant et touchant. Grande maîtrise formelle. Performances vocales expressives et énergiques. (sortie en salle: 14 juin 2024)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Buena Vista
Disney+
Riley s'est maintenant adaptée à sa nouvelle vie à San Francisco. À l'intérieur de son cerveau, l'émotion Joie est toujours aux commandes, secondée par les fidèles Colère, Tristesse, Peur et Dégoût. Au fil des ans, celles-ci ont généré un système de croyances contribuant à forger l'estime de soi de la fillette du Minnesota. Mais peu après le treizième anniversaire de celle-ci, le quartier général de son cerveau reçoit en pleine nuit une "alerte puberté". De nouvelles émotions plus complexes s'imposent alors, telles l'anxiété, l'envie, l'ennui et l'embarras. Et ce, au moment où Riley participe à un camp de hockey crucial pour son avenir au sein de son école.

L’AVIS DE MEDIAFILM

L'anxiété, le mal du XXIe siècle, s'invite avec fracas dans cette suite réussie d'INSIDE OUT, l'une des meilleures productions du studio d'animation Pixar. L'esprit et la manière du film de 2014 sont scrupuleusement respectés, aux fins d'un récit de passage à l'adolescence brillant, haletant et touchant, qui évite une fois de plus toute leçon de morale. Bien sûr, l'effet de nouveauté du premier volet s'est estompé et l'illustration du fonctionnement du cerveau s'avère ici plus réfléchie que ludique. Mais sur le plan formel, ce deuxième épisode est encore plus impressionnant, avec une mention pour la scène de la crise de panique, d'une virtuosité technique allant de pair avec une puissante vérité émotionnelle. Parmi les colorés nouveaux personnages à l'oeuvre au centre cérébral de Riley, Anxiété s'impose avec aisance, grâce à sa conception graphique inventive et la performance vocale expressive et énergique de Maya Hawke.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3