Go to main content
5

Détestable Moi 4 (Despicable Me 4)

É.-U. 2024. Film d'animation de Chris Renaud, Patrick Delage . Son fils étant menacé par un supervilain évadé de prison, Gru est contraint de déménager incognito dans une petite ville avec sa famille et trois Minions. Épisode divertissant mais guère indispensable. Saynètes comiques inégales. Rythme soutenu. Animation de haut vol. (sortie en salle: 3 juillet 2024)

Général
5

Détestable Moi 4 (Despicable Me 4)

Général Général

É.-U. 2024. Film d'animation de Chris Renaud, Patrick Delage .

Son fils étant menacé par un supervilain évadé de prison, Gru est contraint de déménager incognito dans une petite ville avec sa famille et trois Minions. Épisode divertissant mais guère indispensable. Saynètes comiques inégales. Rythme soutenu. Animation de haut vol. (sortie en salle: 3 juillet 2024)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Musique :
Montage :
Pays :
Distributeur :
Universal
En apprenant l'évasion de Maxime Le Mal, Silas Ramsbottom, directeur de la Ligue des Anti-Vilains, ordonne à Gru de déménager incognito avec sa famille et trois Minions dans la petite ville de Mayflower. Maxime, supervilain aux allures de coquerelle géante, cherche en effet à enlever Gru Jr., le bébé de son ennemi juré, pour le transformer en génie du mal. La planque de la famille de justiciers risque toutefois d'être compromise par Poppy, la fille adolescente de leur voisin. Ayant immédiatement reconnu Gru, dont elle admire les exploits criminels passés, l'apprentie cambrioleuse l'oblige, en échange de son silence, à participer à un casse au collège privé où il étudiait jadis avec Maxime.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Bien que divertissant, rythmé et animé avec virtuosité, ce quatrième volet des aventures de Gru n'apporte rien de bien neuf à la série. Composé d'une suite de saynètes comiques inégales et pas toujours pertinentes (celle à l'épicerie ne semble être là que pour donner un plus grand rôle à l'épouse du héros), le scénario reconduit paresseusement les formules éprouvées du film d'action et les valeurs familiales d'usage. L'humour, plus puéril que dans les épisodes précédents, vise davantage les tout-petits. De fait, les Minions volent aisément la vedette aux personnages principaux, avec leurs pitreries irrésistibles et leur charabia survolté assuré par le cocréateur de la série Pierre Coffin. Mais là encore, une séquence avec cinq Mega Minions ressemble à du remplissage, malgré plusieurs bons gags visuels. S'inspirant visiblement de la savoureuse composition de Sacha Baron Cohen dans TALLADEGA NIGHTS, Will Ferrell prête au vilain Maxime une voix et un accent français très colorés, mais sans atteindre le génie comique de son collègue anglais. En revanche, Steve Carell confère toujours autant d'excentricité aux phrases à consonances slaves de l'attachant Gru.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3