Go to main content
5

Mauvais garçons: À la vie, à la mort (Bad Boys: Ride or Die)

É.-U. 2024. Comédie policière de Adil El Arbi, Bilall Fallah avec Will Smith, Martin Lawrence, Jacob Scipio. Deux détectives de Miami entreprennent de blanchir la réputation de leur défunt capitaine, accusé de corruption. Film de série efficace et sans surprise. Humour puéril et invraisemblances d'usage. Réalisation musclée. Complicité opérante entre W. Smith et M. Lawrence. (sortie en salle: 7 juin 2024)

13 ans + (violence, langage vulgaire)
5

Mauvais garçons: À la vie, à la mort (Bad Boys: Ride or Die)

13 ans + (violence, langage vulgaire) 13 ans + (violence, langage vulgaire)

É.-U. 2024. Comédie policière de Adil El Arbi, Bilall Fallah avec Will Smith, Martin Lawrence, Jacob Scipio.

Deux détectives de Miami entreprennent de blanchir la réputation de leur défunt capitaine, accusé de corruption. Film de série efficace et sans surprise. Humour puéril et invraisemblances d'usage. Réalisation musclée. Complicité opérante entre W. Smith et M. Lawrence. (sortie en salle: 7 juin 2024)

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Le détective de Miami Mike Lowrey apprend que son ex-supérieur à l'escouade anti-drogue, le défunt capitaine Howard, aurait reçu des centaines de millions de dollars de la part des cartels mexicains. Avec son coéquipier et ami Marcus Burnett, Mike entreprend de blanchir la réputation de Howard. Or, le meurtrier du capitaine, le trafiquant Armando Aretas, est le seul à pouvoir identifier le véritable traître au sein des forces de police de Miami. Et puisque le repenti Armando est également le fils de Mike, ce dernier obtient qu'il soit temporairement libéré de prison pour participer à l'enquête. Mais ce faisant, Marcus, Mike et son fils se retrouvent à leur tour compromis par le chef des conspirateurs, qui lance des chasseurs de primes à leurs trousses.

L’AVIS DE MEDIAFILM

En 2020, avec BAD BOYS FOR LIFE, Adil El Arbi et Bilall Fallah ont sauvé du naufrage la franchise créée par Michael Bay en 1995. De retour à la barre de ce quatrième volet, le tandem livre une autre réalisation musclée, parfois spectaculaire, faisant émerger deux séquences: l'une à bord d'un hélicoptère de l'armée, l'autre dans la demeure de Marcus, prise d'assaut par une dizaine de tueurs. Pour le reste, ce BAD BOYS: RIDE OR DIE apparaît comme un film de série efficace, mais sans réelle surprise, avec les grossières invraisemblances d'usage. Et surtout, on y retrouve toujours cet humour puéril navrant - institué par Michael Bay - pour exploiter ici le thème du survivant qui se croit devenu invincible, piqué au FEARLESS de Peter Weir. Néanmoins, après toutes ces années, la complicité continue à opérer entre les solides Will Smith et Martin Lawrence.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3