Go to main content
3

La Couleur pourpre (The Color Purple)

Lundi 26 Février à 12:05 | Super Écran 3

É.-U. 2023. Drame musical de Sam Blitz Bazawule avec Fantasia Barrino, Colman Domingo, Taraji P. Henson. En Georgie, dans la première moitié du XXe siècle, l'épouse d'un musicien violent en vient à s'affirmer, au contact de la maîtresse à l'esprit libre de ce dernier. Adaptation vibrante d'un spectacle musical inspiré du roman d'Alice Walker. Réalisation flamboyante et maîtrisée. Chansons puissantes bien intégrées au récit. Performances relevées. (sortie en salle: 25 décembre 2023)

Général (déconseillé aux jeunes enfants)
3

La Couleur pourpre (The Color Purple)

Général (déconseillé aux jeunes enfants) Général (déconseillé aux jeunes enfants)

É.-U. 2023. Drame musical de Sam Blitz Bazawule avec Fantasia Barrino, Colman Domingo, Taraji P. Henson.

En Georgie, dans la première moitié du XXe siècle, l'épouse d'un musicien violent en vient à s'affirmer, au contact de la maîtresse à l'esprit libre de ce dernier. Adaptation vibrante d'un spectacle musical inspiré du roman d'Alice Walker. Réalisation flamboyante et maîtrisée. Chansons puissantes bien intégrées au récit. Performances relevées. (sortie en salle: 25 décembre 2023)

Genre :
Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Marcus Gardley
D'après le roman de Alice Walker
Photographie :
Musique :
Montage :
Georgie, début du XXe siècle. À 14 ans, Celie a accouché par deux fois des oeuvres de son père. À chaque fois, le bébé lui a été arraché, sans qu'elle puisse s'y opposer. Elle ne peut davantage s'objecter à son mariage arrangé avec Albert, musicien veuf père de quatre enfants. Se résignant à une vie misérable, faite d'abus et de violence domestique, Celie souffre pourtant de l'absence de sa soeur Nettie, disparue après avoir échappé à une tentative de viol de la part d'Albert. C'est que ce dernier intercepte systématiquement les lettres adressées à Celie provenant de Nettie, qui a refait sa vie en Afrique. Non content de traiter son épouse comme une moins que rien, Albert lui impose la présence de sa maîtresse, la populaire chanteuse Shug Avery, fille rejetée du pasteur local. Or, au contact de cette femme à l'esprit libre, Celie en vient à s'affirmer.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Cinq ans après THE BURIAL OF KOJO, un premier long métrage remarqué, l'artiste visuel, écrivain et rappeur ghanéen Blitz Bazawule revient avec ce vibrant COLOR PURPLE, adaptation réussie du populaire spectacle de Broadway, inspiré du roman d'Alice Walker. D'entrée de jeu, cette nouvelle version n'a pas à rougir de la comparaison avec le film réalisé en 1985 par Steven Spielberg, qui agit ici à titre de producteur. Car en plus d'être lui aussi très fidèle au livre de Walker, l'opus de Bazawule est ponctué de chansons puissantes, bien intégrées au récit. Du reste, les messages antiracistes et de promotion de l'émancipation féminine résonnent tout autant aujourd'hui qu'hier. Empruntant ses effets de style et ses éclairages autant à Bob Fosse (CABARET) qu'à Julie Taymor (ACROSS THE UNIVERSE), le réalisateur a forgé un spectacle flamboyant et techniquement maîtrisé, qui célèbre en bout de piste l'héritage de l'art africain. Dans le rôle immortalisé par Woopi Goldberg, Fantasia Barrino est fort touchante, et très en voix. Face à elle, Colman Domingo (RUSTIN) en impose.

Texte : Louis-Paul Rioux

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3