Go to main content
3

Sur la route de Madison (The Bridges of Madison County)

Mardi 23 Juillet à 00:20 | Cinépop

É.-U. 1995. Drame sentimental de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Meryl Streep, Annie Corley. Durant une absence des siens, une mère de famille habitant la campagne vit une intense passion amoureuse avec un photographe. Brève et déchirante histoire d'amour. Traitement simple et serein. Belle complicité des deux vedettes au sommet de leur forme.

Général
3

Sur la route de Madison (The Bridges of Madison County)

Général Général

É.-U. 1995. Drame sentimental de Clint Eastwood avec Clint Eastwood, Meryl Streep, Annie Corley.

Durant une absence des siens, une mère de famille habitant la campagne vit une intense passion amoureuse avec un photographe. Brève et déchirante histoire d'amour. Traitement simple et serein. Belle complicité des deux vedettes au sommet de leur forme.

Année :
Durée :
Réalisation :
Scénario :
Photographie :
Musique :
Montage :
À la mort de leur mère Francesca, Carolyn et Michael apprennent indignés qu'elle a eu jadis une aventure adultère. Durant une absence de son époux et de ses enfants, Francesca avait accueilli le photographe Robert Kincaid venu faire un reportage sur les ponts de l'Iowa. Immigrante italienne déçue par sa vie en Amérique, la jeune femme vécut alors une intense passion amoureuse avec Robert, mais elle avait dû renoncer à partir avec lui afin de se consacrer à sa famille.

L’AVIS DE MEDIAFILM

Après A PERFECT WORLD, Clint Eastwood poursuit son exploration de l'Amérique profonde en mettant en images le très convoité best-seller de Robert James Waller, qui devait à l'origine être adapté par Bruce Beresford. A cent lieux de ses oeuvres violentes et crépusculaires, Eastwood fait cette fois montre d'une sensibilité insoupçonnée pour décrire cette brève et déchirante histoire d'amour. Il sait à merveille faire ressentir aux spectateurs que ces deux êtres d'âge mûr étaient faits l'un pour l'autre, mais qu'ils ont dû se sacrifier au nom de la famille et des coutumes d'un voisinage puritain. Il est dommage dans ces conditions que la conclusion du film apparaisse si lourdement moralisatrice. La mise en scène s'avère d'une grande simplicité et l'ambiance générale respire la sérénité, à l'exception de quelques passages d'une belle intensité dramatique. Cependant, l'atout principal de cette oeuvre réside dans la belle complicité entre Meryl Streep et Clint Eastwood, tous deux au sommet de leur forme.

Texte : Louis-Paul Rioux

Revue de presse

Propos de...

"Une grande partie des scènes qui se déroulent dans la cuisine ont été improvisées. Dans la comédie, le plus difficile est de donner le sentiment que ce qui est dit à l'écran l'est pour la première fois. J'ai choisi ainsi certaines répliques un peu "savonnées", des gestes non aboutis, plutôt que d'autres plus "propres". Parce qu'une faute "juste" est une "bonne faute", il faut savoir la saisir au vol."

Sur la route de Madison Clint Eastwood

Eastwood bouleversé et bouleversant

[Ça] pouvait tourner au pire: (...) violons (...) et clichés à haute teneur lacrymale. (...) Eastwood réussit le tour de force de déjouer les pièges, tout en restant fidèle à lui-même. Fidèle à cet art sobre, sans esbroufe, (...) qu'il peaufine depuis un quart de siècle, pour raconter des histoires où (...) ce sont les personnages qui l'intéressent au plus haut point.

Sur la route de Madison Clint Eastwood

Clint Eastwood parmi les «grands»

(...) la sobriété d'expression et de jeu [d'Eastwood] fut longtemps prise pour de la rusticité. Le plus étonnant est (...) que cette économie de moyens se révèle contagieuse au point [que] Meryl Streep parvienne à dominer ses penchants exhibitionnistes pour livrer une composition d'une émouvante rigueur.

Sur la route de Madison Clint Eastwood

Love in the Middle Ages

The performances by the two stars couldn't be better though. Streep creates a touchingly vulnerable character who is both richer and more specific than the fantasy figure in Waller's book. It's a busy performance, (...) but she knows (...) when to drop the fussing and just let the camera roam over her face.

Sur la route de Madison Clint Eastwood

Eastwood sur la route du mélo

[C']est (...) un film extraordinairement épuré où les événements comptent moins que ce qui les soustend: les sentiments diffus, (...) les motivations secrètes. Un film où dominent les regards, l'effleurement, les gestes esquissés, et (...) pas les dialogues explicatifs ou les mouvements de caméra neurasthéniques.

Sur la route de Madison Clint Eastwood

On est loin de DIRTY HARRY, merci!

Quelques jours d'amour très intense mais pudique seront partagés par Robert et Francesca; elle se sacrifiera cependant sur l'autel de la famille. La conclusion (...) sacrifie à la "majorité morale" américaine. (...) [Certains] (...) se réjouiront de ce happy end, même s'il est un peu tiré par les cheveux.

Sur la route de Madison Clint Eastwood

Belle et profonde évocation de l'amour

La construction du film en flash-back prend ici tout son sens en montrant, à la lumière de la mort et du temps passé, la force de l'amour et du sacrifice. (...) Signalons la justesse de la mise en scène, précise et pudique, la subtilité de l'analyse psychologique et la qualité rare de l'interprétation.

Sur la route de Madison Clint Eastwood

L'infolettre de Mediafilm

Pour être tenus informés des sorties de films, toutes plateformes confondues, rien de mieux que l'info-lettre de Mediafilm. Abonnez-vous. C'est gratuit!

CONTACTEZ-NOUS

1340, boulevard St-Joseph Est, Montréal
Québec (Canada) H2J 1M3